Je veux savoir avec qui je bosse, c’est quoi votre storytelling?

Je veux savoir avec qui je bosse, c’est quoi votre storytelling?

Je ne vais pas y aller par quatre chemins : vos produits, je m’en moque, vos concurrents vendent peu ou prou la même chose. Votre business plan ? Aucun intérêt. Vos slogans ? Du vide sur du creux.

Non, moi, ce qui m’intéresse, c’est pourquoi devrais-je devenir votre client. Je suis tout à fait disposé à croire que vos produits sont de qualité, mais je me répète, pour quelles raisons devrais-je entrer en relation d’affaires avec vous, ne serait-ce que pour les cinq minutes que nécessite l’achat d’une cocotte-minute.

Pourquoi devrais-je vous accorder ma confiance ?

Vos spots publicitaires à la télévision m’ont bien fait rire. Votre nouveau logo me fait rêver. Le descriptif technique de votre produit est impeccable. Vos promesses sont alléchantes. Mais, je ne suis pas dupe. Après un siècle de publicité, je connais la chanson.

Ce qui m’intéresse, c’est de connaître votre histoire. Pas le fait que votre entreprise ait été fondée en 1912 par votre grand-père, obscur immigré austro-moldave sans un sou, ni le fait que votre chiffres d’affaires est en hausse continue depuis six semestres.

Ce que je veux connaître, c’est l’histoire que vous allez me raconter une fois que j’aurai passé la porte de votre commerce. L’importance que vous m’accorderez. L’expérience que vous me proposerez. Est-ce que ce sera ardu ou simple ? Mon achat aura-t-il un impact écologique ou social ? Par quel miracle allez-vous améliorer mon quotidien ? Et n’oubliez surtout pas de prouver vos dires ! Ah, votre grand-père a mis au point une philosophie de travail toujours respectée. D’accord, il m’intéresse aussi.

Travailler ou acheter dans la confiance reste la base d’une relation commerciale stable. Nous ne devrions jamais accepter d’entrer en relation d’affaires avec une entreprise rigide, mal organisée, destructrice d’emplois ou d’écosystèmes. Aujourd’hui, grâce aux réseaux sociaux, tout se sait, tout se dit, tout se critique.

Il est inutile de me promettre monts et merveilles, je veux savoir qui vous êtes. Mes attentes ne sont pas les mêmes que celles de ma voisine d’en face. Elle ira acheter un roadster surpuissant et moi une petite urbaine écologique. Nous n’irons pas chez le même garagiste. Il y en a assez pour satisfaire tous les goûts.Nous avons juste besoin d’aller chez celui qui nous conviendra.

D’où l’importance de votre storytelling. On ne veut pas céder aux sirènes de la publicité, mais connaître à l’avance votre entreprise. Ce que raconte son histoire, ses réussites, ses défis, ses valeurs au quotidien, ses ambitions. Apporte-t-elle quelque chose qui améliore le monde, en tout cas le mien ? C’est quoi votre kiff ?

Chaque entreprise est unique et peut raconter son histoire. De la multinationale centenaire au commerçant de proximité qui a ouvert le mois passé, tout m’intéresse. L’épicier qui se bat pour avoir des produits locaux, l’industriel qui innove pour se décarboner, l’artisan qui aime la poésie du bois ou de la mécanique, tous peuvent cacher d’incroyables récits de vie. Et je veux savoir avec qui je bosse.

Laisser un commentaire

*

code